Accueil  
Contact  

Géologie 

Le patrimoine géologique du Pallet

Le sous-sol de notre commune, si propice à la viticulture, est encore bien plus riche que nous le supposons : il recèle deux particularités géologiques qui ont fait connaître le Pallet bien au-delà des frontières de notre département : le Gabbro du Pallet et le Saphir étoilé !


LE GABBRO DU PALLET


Sa localisation
Que ce soit le long de la Sèvre ou de la Sanguèze, sur le sol parmi les vignes ou encore dans les vieux murs à l’est de la commune, cette roche sombre, dure et compacte est omniprésente ; avec ses formes arrondies elle ne passe pas inaperçue : c’est le GABBRO dit « du Pallet » (localement encore maintenant nommé assez fréquemment « RUBIS », notamment par les anciens Palletais !). (*Gabbro : mot italien, vient de Gabbro, village de Toscane, également synonyme de terre infertile)

Le Gabrro du Pallet occupe sur la carte géologique de CLISSON une grande partie du vignoble (environ 11 x 4 km) dans le secteur suivant : Le Pallet, Mouzillon, Gorges et Vallet ; il est associé à des granits, schistes, amphiboles, orthogneiss et limons.
Cette roche, le Gabbro, principal élément de la couche inférieure de la croûte océanique, n’est que relativement peu représenté en affleurements continentaux. Par contre, il est possible aussi de le rencontrer autre part que sur Terre : sur la surface de la LUNE dont il est aussi un des constituants !




Son utilisation
Comme le montrent quelques anciennes petites carrières, situées le long de la Sèvre et notamment aux Prineaux, une des premières utilisations évidentes a été d’être avant tout une très bonne et solide pierre de construction (il suffit de visiter les petits hameaux, surtout à l’est de la commune où le gabbro est très présent, pour en trouver encore de beaux indices). Actuellement cette roche est encore exploitée dans une seule carrière près de Gorges : après concassage elle est transformée principalement en granulat. Le granulat est beaucoup utilisé dans le bâtiment, dans presque tous les domaines de la construction (ponts, autoroutes etc…) ainsi que de façon polyvalente par les professionnels et les particuliers.


LE SAPHIR ÉTOILÉ DE LA MERCREDIÈRE


Le Saphir étoilé est un corindon : c’est une espèce minérale qui peut être gemme (c’est à dire une pierre fine, ornementale et joliment colorée), transparente comme le Rubis rouge ou le Saphir bleu qui font d’ailleurs parties des pierres dites précieuses, mais elle peut être aussi jaune, verte ou violette ; elle est presque aussi dure que le diamant.
Ses utilisations
En joaillerie les variétés limpides et colorées donnent donc parfois des gemmes de grandes qualités et qui sont très recherchées. L’EMERI, variété gris-noir, de même que d’autres sortes plus ordinaires, peuvent ainsi servir d’abrasif grâce à leur dureté (le papier émeri en était constitué avant de devenir plus « moderne » mais a tout de même gardé son appellation) Il existe aussi des corindons synthétiques (faux rubis) utilisés dans l’horlogerie et la mécanique de précision. Le Saphir Etoilé n’est pas exploité et n’est recherché que pour sa beauté et sa rareté.

Sa localisation
L’affleurement de Saphirs étoilés est très restreint et est situé parmi les vignes du domaine de la Mercredière au Pallet. Il est actuellement presque "quasi épuisé", du moins en surface. Ces vignes ont été, à maintes reprises et depuis fort longtemps, arpentées par de nombreux passionnés à la recherche du « Graal », ce petit trésor bleuté, très convoité, qui se fait donc de plus en plus rare. Aux alentours il peut aussi être parfois trouvé parmi d’autres minéraux de belles cristallisations de Calcédoines bleutées, Quartz ou Chrysotile.
Il faut également signaler que de jolis exemplaires de ces Saphirs étoilés du Pallet sont exposés dans les vitrines du Muséum d’Histoire Naturelle de Nantes parmi les minéraux locaux remarquables et font donc ainsi partie du patrimoine géologique départemental !

La Mercredière, seul gisement de Corindon de Loire-Atlantique, est un des rares gisements de Saphirs étoilés (plus exactement nommés « trappiche » dans le jargon des minéralogistes) en France !

L’origine des Saphirs Etoilés de la Mercredière reste à ce jour assez inexpliquée et quasiment une énigme ; deux hypothèses émergent peut-être :
- soit un métamorphisme très local du granit (riche en Alumine) en Gneiss …
- soit on décrit une Plumasite (assez commune dans le contexte volcanique du Massif Central) qui, au contact des roches avoisinantes, aurait produit ces Corindons …

Quelle que soit leur origine, ces beaux cristaux sont centimétriques à pluricentimétriques (en général bien inférieurs à 3cm) d’un bleu azur intense avec souvent cet aspect étoilé symétrique si caractéristique , dû en fait à la juxtaposition des six faces . On peut aussi remarquer qu’on ne retrouve pas sur le terrain l’aspect bipyramidal classique des corindons ni d’ailleurs des corindons entiers dans leur gangue (c’est à dire la roche matrice).
Une interrogation de plus à propos de nos Saphirs étoilés !…

Un peu d’Histoire…


Le Saphir étoilé de la Mercredière a été évoqué pour la première fois en 1898 dans le traité « Minéralogie de la Loire Inférieure » écrit par Charles BARET (1831-1910) amateur éclairé, pharmacien de profession, qui le découvrit en octobre 1884. Ces premiers échantillons furent ensuite analysés et authentifiés par Charles LACROIX (minéralogiste nantais de réputation nationale).





26 rue Saint Vincent – BP 1 – 44330 LE PALLET - Tél : 02 40 80 40 24 - Fax : 02 40 80 42 48 - E-mail : contact@mairie-lepallet.fr


Horaires d’ouverture de la mairie : lundi, mardi et jeudi 8h30 / 12h30 - mercredi et vendredi 8h30 / 12h30 et 13h30 / 17h00 - samedi 9h00 / 12h00
Horaires d'ouverture du service urbanisme : Lundi : 9h – 12h / après-midi sur RDV - Mardi et mercredi : 8h30 – 12h30 - Jeudi : le matin sur RDV - Vendredi : 13h30 – 17h00
-->